Assassinat du président haïtien: le Premier ministre dénonce des accusations « sans fondement » à son égard

Par

Le Premier ministre haïtien Ariel Henry s’est défendu jeudi soir des soupçons émis contre lui dans l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, dénonçant « un tapage » motivé par « des intérêts politiques ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Premier ministre haïtien Ariel Henry s’est défendu jeudi soir des soupçons émis contre lui dans l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, dénonçant « un tapage » motivé par « des intérêts politiques ».