L’armée américaine reconnaît que sa dernière frappe à Kaboul était « une erreur tragique »

Par

L’armée américaine a reconnu vendredi que sa dernière frappe fin août à Kaboul, qui a tué « dix civils » dont « jusqu’à sept enfants », était « une erreur tragique ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’armée américaine a reconnu vendredi que sa dernière frappe fin août à Kaboul, qui a tué « dix civils » dont « jusqu’à sept enfants », était « une erreur tragique ».