Le pacte AUKUS montre que Londres se positionne en « associé junior » de Washington (Beaune)

Par

Londres est en train de se placer dans une position d’« associé junior » de Washington, a déploré vendredi le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune après la création du pacte de sécurité entre les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres est en train de se placer dans une position d’« associé junior » de Washington, a déploré vendredi le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune après la création du pacte de sécurité entre les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.