Violences conjugales: l’association gérant le 3919 s’inquiète d’une mise en concurrence

Par

La Fédération nationale Solidarités femmes (FNSF), qui gère la ligne téléphonique 3919 pour les femmes victimes de violences, s’est inquiétée mardi de la volonté du gouvernement de la soumettre à une procédure de mise en concurrence pour désigner la structure qui doit continuer à organiser ce service en 2021.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Fédération nationale Solidarités femmes (FNSF), qui gère la ligne téléphonique 3919 pour les femmes victimes de violences, s’est inquiétée mardi de la volonté du gouvernement de la soumettre à une procédure de mise en concurrence pour désigner la structure qui doit continuer à organiser ce service en 2021.