Incendie de Notre-Dame: une firme russe participe à la reconstruction de l’horloge

Par

L’horlogerie russe Raketa de Saint-Pétersbourg, connue depuis l’époque soviétique, participe à la reconstruction de l’horloge de la cathédrale Notre-Dame de Paris, détruite pendant l’incendie d’avril 2019, a indiqué jeudi la manufacture.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’horlogerie russe Raketa de Saint-Pétersbourg, connue depuis l’époque soviétique, participe à la reconstruction de l’horloge de la cathédrale Notre-Dame de Paris, détruite pendant l’incendie d’avril 2019, a indiqué jeudi la manufacture.