Paradis fiscaux : le Panama dénonce une décision « arbitraire » de l’UE

Par

Le président du Panama Laurentino Cortizo a dénoncé mardi la décision « arbitraire » de l’Union européenne (UE) d’inscrire de nouveau le pays centro-américain dans sa liste noire des paradis fiscaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président du Panama Laurentino Cortizo a dénoncé mardi la décision « arbitraire » de l’Union européenne (UE) d’inscrire de nouveau le pays centro-américain dans sa liste noire des paradis fiscaux.