A Draveil, la chute de « l’homme de pouvoir » Georges Tron après sa condamnation

Par

Ils parlent encore de « sa grande aura », « sa cour », « son emprise »: au lendemain de la condamnation et l’incarcération de Georges Tron pour viol et agressions sexuelles, des habitants de Draveil décrivent leur maire en « homme de pouvoir » au comportement parfois « malsain ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils parlent encore de « sa grande aura », « sa cour », « son emprise »: au lendemain de la condamnation et l’incarcération de Georges Tron pour viol et agressions sexuelles, des habitants de Draveil décrivent leur maire en « homme de pouvoir » au comportement parfois « malsain ».