Financement libyen: la justice refuse à Djouhri de se faire soigner en Suisse

Par

La justice française a refusé lundi à Alexandre Djouhri, protagoniste au coeur de l’enquête sur un présumé financement libyen de la campagne 2007 de l’ex-président Nicolas Sarkozy, de lever son assignation à résidence pour qu’il puisse subir des examens médicaux en Suisse, a-t-on appris de sources concordantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice française a refusé lundi à Alexandre Djouhri, protagoniste au coeur de l’enquête sur un présumé financement libyen de la campagne 2007 de l’ex-président Nicolas Sarkozy, de lever son assignation à résidence pour qu’il puisse subir des examens médicaux en Suisse, a-t-on appris de sources concordantes.