Inspecteur limogé: Mike Pompeo nie tout « acte de représailles »

Par

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a nié lundi que le limogeage de l’inspecteur général du département d’Etat était lié à un « acte de représailles » contre une enquête qu’il menait à son sujet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a nié lundi que le limogeage de l’inspecteur général du département d’Etat était lié à un « acte de représailles » contre une enquête qu’il menait à son sujet.