Deux ans de prison avec sursis pour l’étudiant qui voulait infiltrer les réseaux jihadistes

Par

Un étudiant qui avait créé sur la messagerie Telegram un groupe de discussion dans le but, selon lui, de mener « une ethnographie de l’Etat islamique et de l’islam radical » a été condamné vendredi à deux ans de prison avec sursis par la cour d’assises spéciale de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un étudiant qui avait créé sur la messagerie Telegram un groupe de discussion dans le but, selon lui, de mener « une ethnographie de l’Etat islamique et de l’islam radical » a été condamné vendredi à deux ans de prison avec sursis par la cour d’assises spéciale de Paris.