Guinée: la junte exclut un exil de l’ex-président et demande à la Cédao d’« écouter le peuple »

Par

La junte en Guinée a affirmé samedi que l’ex-président Alpha Condé, détenu depuis le putsch, resterait dans son pays, et renvoyé sa réponse aux exigences des Etats ouest-africains pour l’organisation d’élections aux futures conclusions d’une « concertation nationale » et à la « volonté du peuple ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La junte en Guinée a affirmé samedi que l’ex-président Alpha Condé, détenu depuis le putsch, resterait dans son pays, et renvoyé sa réponse aux exigences des Etats ouest-africains pour l’organisation d’élections aux futures conclusions d’une « concertation nationale » et à la « volonté du peuple ».