L’Europe « fait chanter les pays qui s’opposent à l’immigration » (Orban)

Par

La Hongrie, qui a posé lundi son veto au plan de relance européen, a jugé mercredi que s’il était adopté, il n’y aurait « plus d’obstacles à lier les États membres à des mécanismes communs de soutien à l’immigration ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Hongrie, qui a posé lundi son veto au plan de relance européen, a jugé mercredi que s’il était adopté, il n’y aurait « plus d’obstacles à lier les États membres à des mécanismes communs de soutien à l’immigration ».