« Sécurité globale »: un journaliste de France 3 gardé à vue 12 heures, un rappel à la loi contre lui

Par

Un journaliste de France Télévisions a été placé en garde à vue alors qu’il filmait des interpellations à la fin d’une manifestation contre la proposition de loi « sécurité globale » mardi soir, déplore le groupe qui « condamne cette restriction des droits de la presse ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un journaliste de France Télévisions a été placé en garde à vue alors qu’il filmait des interpellations à la fin d’une manifestation contre la proposition de loi « sécurité globale » mardi soir, déplore le groupe qui « condamne cette restriction des droits de la presse ».