Villas à Bali: ouverture du procès de deux coachs et d’une banque pour « escroquerie » et « blanchiment »

Par

Le procès de deux coachs en bien-être, accusés d’avoir fait investir plus d’une centaine de personnes dans un complexe touristique à Bali qui n’a jamais vu le jour, et de la Caisse d’Epargne, accusée de blanchiment, s’est ouvert mercredi à Paris en présence d’une dizaine de parties civiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procès de deux coachs en bien-être, accusés d’avoir fait investir plus d’une centaine de personnes dans un complexe touristique à Bali qui n’a jamais vu le jour, et de la Caisse d’Epargne, accusée de blanchiment, s’est ouvert mercredi à Paris en présence d’une dizaine de parties civiles.