Séparatisme: accusée de choisir abusivement les amendements, la majorité invoque la Constitution

Par

La majorité, accusée d’avoir sélectionné abusivement les amendements des oppositions sur le projet de loi « séparatisme » en commission, s’est de nouveau défendue mardi de toute manipulation, s’abritant derrière la Constitution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La majorité, accusée d’avoir sélectionné abusivement les amendements des oppositions sur le projet de loi « séparatisme » en commission, s’est de nouveau défendue mardi de toute manipulation, s’abritant derrière la Constitution.