Washington exhorte la Birmanie à « ne pas faire usage de violence » après la mort d’une manifestante

Par

Les Etats-Unis ont appelé vendredi la junte militaire en Birmanie à ne pas faire usage de violence et à renoncer au pouvoir après le décès d’une manifestante, le premier depuis le coup d’Etat du 1er février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Etats-Unis ont appelé vendredi la junte militaire en Birmanie à ne pas faire usage de violence et à renoncer au pouvoir après le décès d’une manifestante, le premier depuis le coup d’Etat du 1er février.