Le policier décédé après l’assaut du Capitole est mort de causes « naturelles » (autopsie)

Par

Un policier américain, décédé au lendemain de l’assaut du Capitole par des manifestants pro-Trump en janvier, est mort de causes « naturelles » après deux accidents vasculaires cérébraux (AVC), selon le rapport d’autopsie publié lundi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un policier américain, décédé au lendemain de l’assaut du Capitole par des manifestants pro-Trump en janvier, est mort de causes « naturelles » après deux accidents vasculaires cérébraux (AVC), selon le rapport d’autopsie publié lundi.