Le juge Clarence Thomas fait à nouveau des siennes

Le juge Clarence Thomas, nommé en 1991 à la Cour suprême des États-Unis malgré un scandale sexuel, voit vingt ans après son éthique mise en cause à propos d'une affaire immobilière et muséologique dans sa ville natale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Clarence Thomas, juge ultra conservateur nommé à la Cour suprême des États-Unis d'Amérique par Bush le Vieux en 1991, fut alors sur la sellette pour avoir voulu prendre son tribut sexuel sur la juriste Anita Hill. Né en 1948 dans une famille pauvre de l'État de Géorgie, à Pin Point, près de Savannah, Clarence Thomas est aujourd'hui soupçonné de favoritisme.