En Grèce, des conditions de rétention « inhumaines » pour les migrants (Conseil de l’Europe)

Par

Le comité anti-torture du Conseil de l’Europe (CPT) a vilipendé, dans un rapport au vitriol publié jeudi, les conditions « inhumaines » de rétention réservées aux migrants en Grèce, exhortant le pays à revoir sa politique d’accueil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le comité anti-torture du Conseil de l’Europe (CPT) a vilipendé, dans un rapport au vitriol publié jeudi, les conditions « inhumaines » de rétention réservées aux migrants en Grèce, exhortant le pays à revoir sa politique d’accueil.