Jonathann Daval capable de « réactions impulsives et non maîtrisées »

Par

Jonathann Daval, qui a reconnu avoir violemment frappé et étranglé son épouse Alexia, est capable d’avoir « des réactions impulsives et non maîtrisées », selon un expert entendu jeudi au quatrième jour du procès devant la cour d’assises de Haute-Saône.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jonathann Daval, qui a reconnu avoir violemment frappé et étranglé son épouse Alexia, est capable d’avoir « des réactions impulsives et non maîtrisées », selon un expert entendu jeudi au quatrième jour du procès devant la cour d’assises de Haute-Saône.