Misogynie et homophobie dans les rangs de la police canadienne (rapport)

Par

La culture de la police fédérale canadienne est « toxique » et tolère la misogynie et l’homophobie, dénonce un rapport, publié jeudi, sur le harcèlement et la discrimination vécus par des femmes et des membres de la communauté LGBT au sein de l’organisation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La culture de la police fédérale canadienne est « toxique » et tolère la misogynie et l’homophobie, dénonce un rapport, publié jeudi, sur le harcèlement et la discrimination vécus par des femmes et des membres de la communauté LGBT au sein de l’organisation.