Mort de Yanis: « C’est peut-être le coup de lampe », lâche le beau-père, se disant « responsable »

Par

« C’est peut-être la lampe... »: au quatrième jour de son procès pour le meurtre de Yanis, 5 ans, en 2017, son beau-père a de nouveau nié toute intention criminelle, mais reconnu « être responsable » et qu’un « coup sec » de lampe-torche porté au crâne avait pu provoquer le décès.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« C’est peut-être la lampe... »: au quatrième jour de son procès pour le meurtre de Yanis, 5 ans, en 2017, son beau-père a de nouveau nié toute intention criminelle, mais reconnu « être responsable » et qu’un « coup sec » de lampe-torche porté au crâne avait pu provoquer le décès.