Renault: l’accord sur la suppression de 2.500 postes ingénierie/tertiaire validé (syndicat)

Par

Le syndicat CFE-CGC de Renault a annoncé jeudi qu’il avait décidé de signer l’accord sur la suppression de 2.500 postes dans l’ingénierie et les fonctions tertiaires du groupe en France, via des départs volontaires, ce qui rend valide ce texte déjà signé par FO.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le syndicat CFE-CGC de Renault a annoncé jeudi qu’il avait décidé de signer l’accord sur la suppression de 2.500 postes dans l’ingénierie et les fonctions tertiaires du groupe en France, via des départs volontaires, ce qui rend valide ce texte déjà signé par FO.