Meurtre dans un centre d’asile en France: l’agresseur soudanais ne voulait pas être expulsé

Par

En France depuis 2015, mais voué à une expulsion prochaine, l’assassin présumé vendredi d’un responsable de centre d’asile à Pau (sud-ouest) « nourrissait des reproches » envers cette administration, et voulait éviter de retourner au Soudan en guerre, selon le parquet, qui a écarté « toute intention terroriste ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En France depuis 2015, mais voué à une expulsion prochaine, l’assassin présumé vendredi d’un responsable de centre d’asile à Pau (sud-ouest) « nourrissait des reproches » envers cette administration, et voulait éviter de retourner au Soudan en guerre, selon le parquet, qui a écarté « toute intention terroriste ».