Virus: Pékin juge « immoraux » les propos du fils Bolsonaro

Par

La Chine a fustigé vendredi des propos « immoraux », après que l’un des fils du président brésilien Jair Bolsonaro a accusé Pékin d’avoir dissimulé des informations sur le Covid-19, ouvrant une crise diplomatique avec le géant asiatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Chine a fustigé vendredi des propos « immoraux », après que l’un des fils du président brésilien Jair Bolsonaro a accusé Pékin d’avoir dissimulé des informations sur le Covid-19, ouvrant une crise diplomatique avec le géant asiatique.