Bolivie: enquête pour corruption dans l’achat de respirateurs

Par

Une enquête pour « possible corruption » a été ouverte en Bolivie sur l’achat de 179 respirateurs de marque espagnole pour soigner des patients infectés au coronavirus, a annoncé la présidente intérimaire Jeanine Añez, après avoir essuyé un tollé pour leur acquisition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une enquête pour « possible corruption » a été ouverte en Bolivie sur l’achat de 179 respirateurs de marque espagnole pour soigner des patients infectés au coronavirus, a annoncé la présidente intérimaire Jeanine Añez, après avoir essuyé un tollé pour leur acquisition.