Emmanuel Macron « demande pardon » aux harkis au nom de la France, promet « réparation »

Par

Le président Emmanuel Macron a « demandé pardon » lundi au nom de la France aux harkis, auxiliaires musulmans ayant combattu aux côtés de l’armée française durant la Guerre d’Algérie, annonçant l’adoption prochaine d’une loi « de réparation ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président Emmanuel Macron a « demandé pardon » lundi au nom de la France aux harkis, auxiliaires musulmans ayant combattu aux côtés de l’armée française durant la Guerre d’Algérie, annonçant l’adoption prochaine d’une loi « de réparation ».