Explosion: Beyrouth espère toujours des images satellites de Paris et Rome

Par

Le Liban attend toujours des images satellites réclamées à la France et à l’Italie dans le cadre de l’enquête sur l’explosion meurtrière au port de Beyrouth, a regretté mardi le Premier ministre démissionnaire Hassan Diab.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Liban attend toujours des images satellites réclamées à la France et à l’Italie dans le cadre de l’enquête sur l’explosion meurtrière au port de Beyrouth, a regretté mardi le Premier ministre démissionnaire Hassan Diab.