Malgré un vaccin en vue, une partie du Royaume-Uni durcit les restrictions anti-Covid

Par

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi avoir demandé à son régulateur sanitaire d’examiner le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le nouveau coronavirus, au moment où une partie de l’Écosse durcit ses restrictions et l’Irlande du Nord décide d’introduire un nouveau confinement de deux semaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi avoir demandé à son régulateur sanitaire d’examiner le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le nouveau coronavirus, au moment où une partie de l’Écosse durcit ses restrictions et l’Irlande du Nord décide d’introduire un nouveau confinement de deux semaines.