« Sécurité globale »: pour Jadot (EELV), l’incident n’est pas clos

Par

L’eurodéputé EELV Yannick Jadot a estimé vendredi que l’épisode de polémique autour de l’article 24 de la proposition de loi « Sécurité globale » n’est pas clos, en accusant l’exécutif d’être responsable d’un « développement » des violences dans les manifestations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’eurodéputé EELV Yannick Jadot a estimé vendredi que l’épisode de polémique autour de l’article 24 de la proposition de loi « Sécurité globale » n’est pas clos, en accusant l’exécutif d’être responsable d’un « développement » des violences dans les manifestations.