A Portland et Seattle, manifestations et vandalisme contre l’intronisation de Biden

Par

Des commerces et bâtiments ont été vandalisés mercredi soir à Portland et Seattle, deux villes du nord-ouest des Etats-Unis, en marge de manifestations organisées par des groupes d’extrême gauche pour dénoncer les violences policières et l’élection du président Joe Biden.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des commerces et bâtiments ont été vandalisés mercredi soir à Portland et Seattle, deux villes du nord-ouest des Etats-Unis, en marge de manifestations organisées par des groupes d’extrême gauche pour dénoncer les violences policières et l’élection du président Joe Biden.