Bolivie: Morales considère l’invalidation de sa candidature comme une « erreur »

Par

L’ex-président bolivien Evo Morales, exilé en Argentine, a estimé vendredi que l’invalidation par l’autorité électorale de sa candidature pour un poste de sénateur aux élections générales du 3 mai était une « erreur juridique ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ex-président bolivien Evo Morales, exilé en Argentine, a estimé vendredi que l’invalidation par l’autorité électorale de sa candidature pour un poste de sénateur aux élections générales du 3 mai était une « erreur juridique ».