Birmanie: le secrétaire général de l’ONU condamne « l’usage de la force meurtrière »

Par

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a condamné dans la nuit de samedi à dimanche « l’usage de la force meurtrière » en Birmanie, où les forces de sécurité ont ouvert le feu samedi sur des manifestants anti-coup d’Etat, faisant deux morts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a condamné dans la nuit de samedi à dimanche « l’usage de la force meurtrière » en Birmanie, où les forces de sécurité ont ouvert le feu samedi sur des manifestants anti-coup d’Etat, faisant deux morts.