Des françaises détenues en Syrie en grève de la faim pour réclamer leur rapatriement (avocat)

Par

Une dizaine de femmes françaises, détenues dans des camps en Syrie, ont entamé dimanche une grève de la faim « pour protester contre le refus obstiné des autorités françaises d’organiser leur rapatriement et celui de leurs enfants », ont annoncé deux avocats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une dizaine de femmes françaises, détenues dans des camps en Syrie, ont entamé dimanche une grève de la faim « pour protester contre le refus obstiné des autorités françaises d’organiser leur rapatriement et celui de leurs enfants », ont annoncé deux avocats.