Corée du Sud: d’anciennes esclaves sexuelles déboutées de leur plainte contre Tokyo

Par

Un tribunal sud-coréen a mis en avant mercredi l’immunité de juridiction du Japon pour débouter plusieurs femmes qui réclamaient à Tokyo des dédommagements après avoir été réduites à l’esclavage pendant la Seconde Guerre mondiale dans les bordels de l’armée impériale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un tribunal sud-coréen a mis en avant mercredi l’immunité de juridiction du Japon pour débouter plusieurs femmes qui réclamaient à Tokyo des dédommagements après avoir été réduites à l’esclavage pendant la Seconde Guerre mondiale dans les bordels de l’armée impériale.