France: la conservation des données de connexion justifiée pour la sécurité nationale (Conseil d’Etat)

Par

Le Conseil d’Etat a justifié mercredi la poursuite de la conservation des données de connexion de la population française par les opérateurs téléphoniques pour les enquêtes relevant de la criminalité organisée et du terrorisme, en raison de « la menace existante pour la sécurité nationale ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil d’Etat a justifié mercredi la poursuite de la conservation des données de connexion de la population française par les opérateurs téléphoniques pour les enquêtes relevant de la criminalité organisée et du terrorisme, en raison de « la menace existante pour la sécurité nationale ».