« Renault joue sa survie » prévient Le Maire, qui attend « des engagements »

Par

« Renault joue sa survie » et doit s’engager notamment sur le maintien en France de certaines activités, a prévenu Bruno Le Maire, en soulignant qu’il n’avait pas encore donné son feu vert à un prêt de 5 milliards d’euros au constructeur en détresse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Renault joue sa survie » et doit s’engager notamment sur le maintien en France de certaines activités, a prévenu Bruno Le Maire, en soulignant qu’il n’avait pas encore donné son feu vert à un prêt de 5 milliards d’euros au constructeur en détresse.