Sans gouvernement, le Liban se dirige « vers l’enfer », prévient le président

Par

Le Liban se dirige vers « l’enfer » si un nouveau gouvernement n’est pas formé dans les plus brefs délais, a averti lundi le chef de l’Etat Michel Aoun, alors que le processus de formation d’un cabinet semble dans l’impasse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Liban se dirige vers « l’enfer » si un nouveau gouvernement n’est pas formé dans les plus brefs délais, a averti lundi le chef de l’Etat Michel Aoun, alors que le processus de formation d’un cabinet semble dans l’impasse.