Diplomates malades à Cuba et en Chine: sans réponse, Pompeo se défend d’avoir minimisé l’affaire

Par

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’est défendu mercredi d’avoir minimisé les cas de diplomates américains atteints, en Chine, de symptômes similaires à ceux d’un mystérieux phénomène constaté à Cuba qui avait déclenché des représailles des Etats-Unis, tout en reconnaissant ne toujours pas avoir d’explication claire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’est défendu mercredi d’avoir minimisé les cas de diplomates américains atteints, en Chine, de symptômes similaires à ceux d’un mystérieux phénomène constaté à Cuba qui avait déclenché des représailles des Etats-Unis, tout en reconnaissant ne toujours pas avoir d’explication claire.