UE: Paris envisage de contraindre « beaucoup plus » la Turquie

Par

Le prochain Conseil européen se penchera sur la Turquie et pourrait la contraindre « beaucoup plus » à cause de son comportement « inadmissible » au Haut-Karabakh, a prévenu samedi le ministre français délégué au Commerce extérieur, Franck Riester.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le prochain Conseil européen se penchera sur la Turquie et pourrait la contraindre « beaucoup plus » à cause de son comportement « inadmissible » au Haut-Karabakh, a prévenu samedi le ministre français délégué au Commerce extérieur, Franck Riester.