Le gouvernement encadre le retour aux 90 km/h sur certaines routes

Par

Pour relever la vitesse maximale à 90 km/h sur certaines routes avec l’approbation de l’Etat, les élus locaux devront motiver leur décision et respecter certaines conditions, souligne une circulaire envoyée par le gouvernement aux préfets.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour relever la vitesse maximale à 90 km/h sur certaines routes avec l’approbation de l’Etat, les élus locaux devront motiver leur décision et respecter certaines conditions, souligne une circulaire envoyée par le gouvernement aux préfets.