Coronavirus: Sarre et Rhénanie-Palatinat vont elles aussi accueillir des malades français

Par

La Sarre et la Rhénanie-Palatinat, régions allemande frontalières de la France, vont accueillir des malades français infectés par le nouveau coronavirus, ont annoncé dimanche leurs dirigeants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Sarre et la Rhénanie-Palatinat, régions allemande frontalières de la France, vont accueillir des malades français infectés par le nouveau coronavirus, ont annoncé dimanche leurs dirigeants.