Deux ultras à la tête du cabinet de Robert Ménard à Béziers

Par

Élu maire de Béziers avec le soutien du FN, Robert Ménard a placé à la tête de son cabinet deux personnages sulfureux issus de l'extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant la campagne, ils avaient été aperçus dans l'entourage de Robert Ménard. Elu maire de Béziers avec le soutien du Front national, l'ancien secrétaire général de Reporters sans frontières a placé à la tête de son cabinet deux sulfureux personnages, issus d'une extrême droite que Marine Le Pen elle-même juge infréquentable : comme le révèle Midi Libre, André-Yves Beck devient directeur de cabinet ; Christophe Pacotte, chef de cabinet.