Facebook, toujours critiqué sur sa modération, veut encore moins de politique

Par

Toujours en plein examen de conscience depuis les attaques du Capitole en janvier, Facebook a annoncé jeudi le renforcement de la personnalisation des contenus pour les utilisateurs en fonction de leurs goûts et assure qu’ils désirent moins de politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toujours en plein examen de conscience depuis les attaques du Capitole en janvier, Facebook a annoncé jeudi le renforcement de la personnalisation des contenus pour les utilisateurs en fonction de leurs goûts et assure qu’ils désirent moins de politique.