Les images de l'arrestation ratée d'Aurore Martin

Par
Les policiers antiterroristes ont reculé devant l'affluence des soutiens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les policiers ont mis des cagoules, mardi, pour tenter d'interpeller la militante basque Aurore Martin, à Bayonne. Les images diffusées, hier et ce matin, par le quotidien basque berria.info et France 3 montrent l'opération policière, et sa mise en échec par les militants accourus en soutien. «Je m'attendais à l'arrestation, mais peut-être pas dans des conditions aussi violentes», a commenté Aurore Martin.
«Cette dame est sous le coup d'un mandat d'arrêt européen. Il est du devoir de la police française de mettre en œuvre ce mandat d'arrêt. Et il sera mis en œuvre», a réagi Claude Guéant, hier, à Maisons-Alfort. On voit de quelle manière sur les images de berria.info.

L'extradition de la jeune femme pour l'Espagne est désormais contestée par des élus locaux de tous bords – des partis de gauche, au Modem et jusqu'à l'UMP. Les faits qui lui sont reprochés se limitent à sa participation à des réunions publiques au mouvement indépendantiste Batasuna, qui n'est pas interdit en France. Comme elle l'avait annoncé à Mediapart, Aurore Martin, a fait une réapparition publique, samedi 18 juin, après s'être cachée pendant six mois. Elle s'est exprimée lors d'un meeting, en présence de nombreux élus, y compris le sénateur et maire centriste de Biarritz Didier Borotra. Mardi, les soutiens ont été nombreux sur place. Comme le montre le sujet de France-3.