Pegasus: l’Arabie saoudite dément les accusations d’espionnage

Par

L’Arabie saoudite a démenti les accusations « infondées » d’espionnage après la publication d’une enquête choc affirmant que plusieurs pays avaient utilisé le logiciel israélien Pegasus pour surveiller notamment des journalistes et militants des droits humains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Arabie saoudite a démenti les accusations « infondées » d’espionnage après la publication d’une enquête choc affirmant que plusieurs pays avaient utilisé le logiciel israélien Pegasus pour surveiller notamment des journalistes et militants des droits humains.