Vives critiques en Algérie après des propos de Macron, accusé « d’ingérence »

Par

L’engagement du président français Emmanuel Macron de « tout faire » pour aider son homologue Abdelmadjid Tebboune « afin que la transition réussisse en Algérie » a été vivement critiqué dans les rangs de l’opposition, qui l’a perçu comme une « ingérence » dans les affaires du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’engagement du président français Emmanuel Macron de « tout faire » pour aider son homologue Abdelmadjid Tebboune « afin que la transition réussisse en Algérie » a été vivement critiqué dans les rangs de l’opposition, qui l’a perçu comme une « ingérence » dans les affaires du pays.