Droit des étrangers: Guéant veut rétablir la double peine

Par
Le ministre de l'intérieur agite un nouveau chiffon rouge en direction des «étrangers délinquants»: devant des parlementaires UMP, il a évoqué un texte prévoyant une interdiction du territoire pour accompagner une condamnation pénale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rien n'arrête le ministre de l'intérieur, Claude Guéant. Le jour même où il envoie les forces de l'ordre pour casser la grève des agents de sûreté de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et où il déclare que «l'État a le devoir de garantir la liberté de circulation», il brandit un nouveau chiffon rouge prenant pour cible les étrangers.