Le chef d’état-major de l’armée espagnole démissionne pour s’être fait vacciner trop tôt

Par

Le chef de l’état-major de l’armée espagnole, le général Miguel Ángel Villarroya, a présenté samedi sa démission après avoir été accusé d’avoir utilisé un passe-droit pour se faire vacciner contre le Covid-19, a annoncé l’état-major dans un communiqué.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chef de l’état-major de l’armée espagnole, le général Miguel Ángel Villarroya, a présenté samedi sa démission après avoir été accusé d’avoir utilisé un passe-droit pour se faire vacciner contre le Covid-19, a annoncé l’état-major dans un communiqué.