Privée de vaccins, la Macédoine du Nord estime être un « dommage collatéral » (ministre)

Par

La Macédoine du Nord, dont la campagne de vaccination contre le Covid-19 a juste débuté à très petite échelle, est un « dommage collatéral » de la stratégie européenne, a jugé mardi le ministre des Affaires Etrangères de ce pays qui aspire à intégrer l’UE, et qui tente d’acquérir aussi des vaccins chinois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Macédoine du Nord, dont la campagne de vaccination contre le Covid-19 a juste débuté à très petite échelle, est un « dommage collatéral » de la stratégie européenne, a jugé mardi le ministre des Affaires Etrangères de ce pays qui aspire à intégrer l’UE, et qui tente d’acquérir aussi des vaccins chinois.